Roma 2003 | Intersteno Italy | Internet contest
 
 


Web meeting

Le champions

Les records

Règlements des concours mondiaux

Concours sur Internet

Entraînement

Production de text

Testo gara steno velocità

Reprise de la parole - entrinement

Speech capturing training from 130 p.m.

Summary Reporting

Zofing 2002


L’enjeu des concours mondiaux à l’Intersteno

... est de réussir à réaliser, en un temps le plus bref possible, des textes parfaits à tout point de vue, qu’ils soient composés soit après avoir suivi une dictée très rapide, soit en transcrivant ou en corrigeant un texte de base, soit encore en leur intégrant des données, des images et des textes provenant de sources diverses.

Lors de chaque Congrès, les résultats se perfectionnent, comme vous pourrez le vérifier dans la page consacrée aux records. Ces résultats découlent de l’effet combiné de la constance, de l’expérience, de la technologie et du perfectionnement didactique.

Participer à un championnat mondial est un honneur auquel on n’accède qu’à la suite d’un long parcours formatif dans lequel les capacités techniques et personnelles jouent un rôle important.

Les résultats techniques peuvent être comparés à ceux remportés par les champions des Concours olympiques. Dans ce cas également, nous ne pouvons qu’applaudir !

Comme lors des Jeux olympiques, chaque concurrent a un vécu intéressant, basé sur la présence attentive d’entraîneurs qui, d’une manière ou d’une autre, l’ont encouragé et motivé pour qu’il prenne part à ce grand événement qui, autrement, serait demeuré simplement un rêve..

Plus de 160 concurrents se pressaient, en juillet 2003, dans le grand salon de l'Hôtel Sheraton de Rome, sans craindre la confrontation.

&
Les compétitions se déroulent en deux courants : transcrire un texte lu à vitesse croissante, ou "doigter" textes et données qui seront ensuite traités par l’ordinateur. Dans les deux cas, rapidité et précision sont les facteurs-clés du succès
Aux instruments traditionnels (plume, papier, machine à écrire) se sont adjoints. au cours du temps, l’ordinateur, les machines pour la sténotypie traditionnelle et électronique, les systèmes de reconnaissance vocale.

Ces évolutions techniques ont été peu à peu reconnues dans les règlements de concours, constamment mis à jour.

Voici une synthèse des formes actuelles de concours, dont vous pouvez consulter les règlements dans la partie spéciale qui leur est consacrée dans le présent site. Ils ont été mis à jour selon les décisions prises par le Comité central qui s’est tenu à Helsinki en septembre 2004 et seront valables pour les concours de Vienne 2005.
Concours de saisie de la parole - Consiste en la prise d’une dictée à vitesse croissante. Le concurrent transcrit l’un des trois textes de 5 minutes dictés à vitesse progressive. Les vitesses initiale et finale de chaque dictée varient pour chaque langue, selon une tabelle comparative établie par le Comité central de l’Intersteno. Le texte de base pour Vienne 2005 sera en anglais, colonne I, à une vitesse qui va de 148 à 412 syllabes (le rapport mots/ syllabes en anglais est de 1 à 4). Au moins les trois premières minutes d’un des trois textes doivent être transcrites, et demeurer dans les limites de précision prévues. Concours d’écriture sur ordinateur. Copie d’un texte. Les claviers traditionnels ou de sténotypie peuvent être utilisés. Un classement séparé est prévu pour les concurrents qui appliquent la reconnaissance vocale et qui doivent utiliser un stenomask (qu’on appelle aussi silencer).
Vitesses minimums :
seniors (âgés de plus de 20 ans) 360 caractères, pourcentage maximum de fautes admis 0.25%
juniors (jusqu’à 20 ans) 300 caractères-minute, pourcentage maximum de fautes admis 0.25 %
élèves (jusqu’à 16 ans) 280 caractères-minute, pourcentage maximum de fautes 0.25 %.
Les concurrents doivent remettre leur travail sur disquette ou sur Cd-Rom.
Concours de transcription rapide (fast). Reprise d’une dictée d’une durée de 8 minutes. Pour être classé, il s’agit de transcrire au mois trois minutes, avec la précision prévue. Le temps maximum de transcription est de 24 minutes, mais dans tous les cas pas plus de trois fois le nombre de minutes transcrites avec succès. Par exemple, si la transcription est valable à la 5e minute, le temps de remise du travail ne doit pas avoir excédé 15 minutes.. La transcription est rendue sur disquette ou sur Cd-Rom. Au Congrès d’Amsterdam, le temps de la gagnante fut de 8 minutes pour la remise du texte entier ; au Congrès de Rome (2003), 20 secondes ont suffi. Concours de correction de texte. Le concurrent reçoit le texte sur disquette ou Cd-Rom et doit apporter les modifications et corrections indiquées sur une feuille séparée. La typologie des corrections est indiquée au moyen de signes internationaux en usage par les correcteurs professionnels. Le nombre de fautes/corrections prévu est de 300. Le concurrent en exécutera le plus grand nombre possible dans le temps limite de 10 minutes. À Rome, le vainqueura effectué 214 modifications.
Concours de correspondance et compte rendu. Il s’agit d’un concours composé de deux épreuves: la première est la prise sous dictée et la transcription d’une dictée de trois minutes à vitesse professionnelle moyenne. La deuxième partie consiste en la préparation d’un compte rendu sommaire d’un texte contenu à la suite d’une série de titres. Les titres doivent être transcrits avec exactitude. Le temps maximum d’exécution est de 120 minutes. Concours professionnel de traitement de texte (en anglais). Le concurrent reçoit des textes – des données et des images - en plus des instructions (dans sa propre langue), afin de mettre au point un document professionnel. À cet effet, ce seront surtout des logiciels de traitement de texte qui seront utilisés.
Concours pour polyglottes. Les participants au concours de saisie de la parole peuvent également se soumettre à la compétition multilingue pour laquelle il faut écrire au moins en deux langues étrangères. Ces langues doivent figurer sur la formule d’inscription. Chaque dictée est de trois minutes à la vitesse de 120 - 130 - 140 syllabes. Les langues prévues sont l’italien, l’anglais, le français, l’allemand, l’espagnol, le portugais, le finlandais, le suédois, le tchèque, le slovaque, le latin, l’estonien, le hollandais, le turc. Pour être classés, les concurrents doivent écrire au moins  (1) en langue maternelle – concours de saisie de la parole - plus une langue étrangère ; ou bien (2) dans au moins deux langues étrangères, même s’ils n’ont pas concouru en langue maternelle.


Contents copyrighted © by Gian Paolo Trivulzio except where otherwise noted.
Interface entirely developed and copyrighted © 2002-2017 by Marco Olivo.
All rights reserved.
In loving memory of Gian Paolo Trivulzio.